Les races de chiens japonais

mont fuji

Pour la plupart des propriétaires de chiens au Japon, les animaux de compagnie sont considérés comme des membres de la famille. Cela signifie que les japonais passent énormément de temps avec leurs chiens, les emmènent se promener tous les jours et leur apprennent des tours comme donner la patte ou faire le mort (oui, certains chiens japonais savent faire cela). Pour de nombreux amoureux des animaux au Japon, l’acquisition d’un nouveau chien est un événement aussi important que le fait d’avoir des enfants ! Cet article explore les différentes races de chien que vous pouvez rencontrer dans les rues de Tokyo ou d’Osaka.

shiba inu

Le Shiba Inu

Le Shiba est la plus petite des races de chiens indigènes du Japon. Ils sont très populaires au Japon – de nombreux Japonais les possèdent comme animaux de compagnie, et vous les voyez souvent dans des séries animées comme « Spoof on Titan » ou « Attack on Titan » (ne les confondez pas avec les Akitas, une autre race japonaise à découvrir ci-dessous).

akita inu

L’Akita Inu

Pendant de nombreux siècles, l’Akita était un chien réservé à la noblesse japonaise. Ils étaient tellement vénérés que lorsqu’un Akita apparaissait dans le rêve de quelqu’un, cela était souvent interprété comme un présage pour annuler les plans du jour suivant car quelque chose de mauvais allait se produire. Ils sont aimés pour leur nature douce, mais ils peuvent aussi être féroces lorsqu’ils sont provoqués – ce comportement est connu sous le nom de « inazuma no kiba », ou crocs allumés.

akita americain

L’Akita Américain

L’Akita américain, contrairement à ce que pourrait laisser penser son nom, n’est pas une race de chien originaire des États-Unis. Il est originaire de la province d’Akita, au nord du Japon, comme son cousin l’Akita Inu. Il a été appelé ainsi après avoir été exporté aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale. L’Akita Américain est plus massif que l’Akita Inu et possède des robes de couleurs plus variées.

shikoku

Le Shikoku

Le Shikoku, également connu sous le nom de Kai Ken, est l’une des plus anciennes races japonaises. Il existe deux théories sur la façon dont ils ont été amenés au Japon : soit leurs ancêtres ont migré de Chine ou de Corée par leurs propres moyens il y a des milliers d’années, soit des chasseurs ont commencé à les amener au Japon à l’époque préhistorique. Ils ressemblent beaucoup aux Akitas mais avec un nez plus pointu et des oreilles plus petites. Alors que les Akitas sont, avec les Shibas, la race canine nationale du Japon, les Shikokus ont moins d’adeptes dans tout le Japon et sont donc moins courants.

tosa inu

Le Tosa Inu

Le Tosa Inu est un chien provenant de la région du Kansai (Osaka et Kyoto). Le Tosa Inu est une race qui a été élevée pour le combat et il n’est pas étonnant qu’elle soit si populaire au Japon. Mais cela a entraîné des problèmes car certains de ces chiens sont devenus incontrôlables et ont attaqué des personnes. Aujourd’hui, il est donc illégal de les élever ou même d’en posséder un, mais on peut toujours en trouver dans tout le pays. Le Tosa Inu se caractérise par son énorme puissance. Le corps du Tosa est très musclé, il a un pelage court de couleur noire, rouge, blanche ou bringée et une longue queue enroulée sur son dos.

hokkaido ken

Le Hokkaïdo Ken

Le chien d’Hokkaido a été introduit au Japon par les Chinois il y a 4000 ans, et on peut le voir sur les poteries de la période Jomon. Il est de taille moyenne et possède un pelage épais. Il existe deux sortes de chiens d’Hokkaido : les poilus utilisés pour la chasse à la baleine et les chiens à poils courts utilisé pour la chasse aux petits animaux. Aujourd’hui, le chien d’Hokkaido est une race rare et peu connue au Japon. Sur l’île d’Hokkaido, ces chiens sont des compagnons courants des randonneurs et des alpinistes. On peut les voir suivre leurs maîtres partout tout en transportant des provisions !

Husky de Sakhaline

Le Husky de Sakhaline

Le Husky de Sakhaline est une race qui a été introduite au Japon au XIXe siècle par des marins russes qui les voulaient pour le traîneau. Les Japonais les utilisaient comme chiens de pêche et, aujourd’hui encore, ils sont connus comme l’une des meilleures races lorsqu’il s’agit de tirer des humains ou leur matériel sur un traîneau. En été, il a tendance à devenir très hyperactif et ne doit pas être laissé seul pendant de longues périodes.

Kishu Inu

Le Kishu Inu

Le Kishu Inu est une race qui ressemble beaucoup au Shiba Inu, mais avec une carrure plus légère et une mâchoire plus puissante. Bien qu’il ressemble beaucoup au Shiba Inu, il y a quelques différences dans son tempérament. Il est notamment plus facile à dresser pour la chasse. Et contrairement au Shiba Inu, qui est réservé envers les étrangers, le Kishu Inu est plus accueillant envers eux.

spitz japonnais

Le Spitz Japonais

Le Spitz japonais a été introduit au Japon dans les années 1930, et sa popularité s’est répandue très rapidement. Aujourd’hui encore, ce chien est utilisé par la police et par les pompiers pour traquer les drogues et les explosifs, car il possède un très bon odorat ! Bien que le Spitz japonais ne soit pas considéré comme un chien agressif, il a beaucoup d’énergie et a besoin de longues promenades quotidiennes. Il a de petites pattes trapues qui sont souvent comparées à celles d’un hamster !

Kai Toraken

Le Kai Toraken

Le Kai Toraken (ou Tora Inu) est une race de chien originaire du Japon. Son nom vient de l’île de Kai, où il a été élevé à l’origine. Ils sont très communs dans leur région et on peut les voir dans toutes ses villes ! Ils ont un fort caractère et ne s’entendent souvent pas avec les autres animaux de compagnie, en particulier les chats !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.